L’équipe de Soleil du Midi

SDM, c’est surtout une équipe de jeunes et talentueux ingénieurs de terrain (moyenne d’âge ≈ 30 ans), originaires des territoires dans lesquels ils travaillent. 

Elles et ils excellent dans de nombreux domaines : expliquer la technologie d’une éolienne ou l’effet photoélectrique, la biodiversité, les aspects réglementaires, le financement participatif, etc. 

Elles et ils partagent une même envie de donner du sens et de la qualité à leur engagement, une même volonté de porter la transition énergétique au cœur du monde rural.

Les fondateurs

Les 4 associés de Soleil du Midi.

Cyril Darnis

Directeur technique

DUT Energie Montluçon, IUP Energie Clermont-Ferrand, DESS Energie Bordeaux

Alain Argenson

Gérant du groupe SDM

Ingénieur Centrale & ISBA Marseille

Bernard Pellat

Directeur exploitation

Ingénieur Centrale & IAE Grenoble

Benoît Praderie

DG SDM, Gérant SDMD

Ingénieur Polytech, DEA Paris & UTC Compiègne, MBA Chicago

Cyril Darnis travaille dans les filières d’énergies renouvelables depuis près de 20 ans au travers de plusieurs expériences pour des sociétés allemandes ou françaises.

Alain Argenson est un expert hydroélectricité et éolien et un spécialiste du génie civil. Il a participé au développement de nombreux ouvrages (plus de 200 MW) en France et à l’étranger et a créé plusieurs sociétés d’énergies renouvelables. Ancien membre du directoire « énergie » de FNE (France Nature Environnement).

Bernard Pellat est un expert des réseaux et systèmes électriques, et a fait la totalité de sa carrière chez EDF. Il a participé aux premières conventions de raccordement en France de parcs éoliens et contribué pendant près de 10 ans aux stages de formation de l’ADEME sur l’éolien et les réseaux électriques. Bernard est élu municipal depuis 1983.

Benoît Praderie a travaillé pour de grands groupes dans l’énergie (pétrole/gaz & nucléaire) depuis la fin des années 80 (dont la moitié à l’international, notamment en Asie).
Il a participé au développement d’une éolienne innovante française de 750 kW à la fin des années 90, a été un des premiers en France à avoir formalisé le concept « d’éolien citoyen » début 2000, et a cofondé plusieurs sociétés depuis.
Administrateur du Syndicat des énergies renouvelables pendant 2 ans, porte-parole et président de la fédération d’associations Planète Éolienne, il intervient depuis plus de 15 ans dans les médias ou en tant qu’expert auprès de diverses formations d’ingénieurs, collectivités, ministères, Assemblée Nationale ou Sénat, etc.

Membre actif, sociétaire, signataire ou client :